Sanctuaire Avenger Index du Forum
Sanctuaire Avenger Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les chroniques d'un seigneur dragon

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sanctuaire Avenger Index du Forum -> Salle Privé de L'Ordre -> Partage de Duel
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Shruikan
Chevalier

Hors ligne

Inscrit le: 08 Avr 2011
Messages: 2
Localisation: Dans les ténèbres...

MessagePosté le: Lun 20 Juin - 19:06 (2011)    Sujet du message: Les chroniques d'un seigneur dragon Répondre en citant

Shruikan méditait depuis déjà une heure environ, au sommet d'une petite colline aux abords du grand lac Endalir, étendu d'eau dans lequel mouillaient les nombreux narives du port d'Endalain. Il venait souvent méditer à cet endroit, car le vent frais d'automne lui caressait doucement le visage et le détendait et, après une dure journée de travail, il en avait bien besoin.

Aussi, Shruikan aimait bien le paysage qu'il pouvait observer du haut de la colline. Cette vue lui rappelait un passé pas si lointain ou il pouvait arpenter le ciel et observer à sa guise le sol.
Bien que cette idée réconfortait Shruikan, elle lui pinçait un peu le coeur. En effet, il avait déjà été un dragon noir, l'un des plus puissant et désormais il était réduit à une simple vie d'humain.

Alors qu'il effectuait un raid contre la ville d'Alcran, le roi d'Endalain décida de défendre chèrement sa patrie en réunissant une armée de soldats, mercenaires et même d'autres dragons pour vaincre le seigneur dragon. Shruikan s'était avéré trop fort pour l'armée, mais l'un des soldats, un certain sir Alrick, avait été suffisament intelligent et courageux pour escaler les écailles du dragon. Shruikan, qui était trop occupé à mettre en pièces dragons et humains, n'avait pas remarqué ce détail, si bien que, une fois sur la tête du seigneur dragon, Alrick lui asséna un violent coup d'épée dans l'oeil et pénétra dans sa tête avant de s'attaquer à tout ce qui lui tombait sous la main ; vaisseaux sanguins, nerfs, etc.
Shruikan avait ainsi, par excès de confiance en ses moyens, été vaincu par un seul humain... Cet Alrick.

C'est pourquoi Shruikan détestait sa nouvelle vie d'humain... Il les méprisait, les détestait, les haïssait.

C'est pourquoi la méditation était essentielle à son quotidien.
Shruikan, malgré sa mort, avait réussi à contrôler son esprit, avant qu'il ne quitte entièrement la surface de la Terre, et était parvenu à prendre possession du corps d'un certain Niran, un mercenaire au physique très avantageux pour son métier, qui devait avoir environ 260 cycles - les dragons calculaient leur âge en cycle lunaires. (260 cycles équivalaient à environ 20 ans.)
Depuis, Shruikan avait continué de se faire passé pour ce Niran, car, ayant le contrôle du corps de celui-ci, il avait également accès à ses mémoires et ses pensées et pouvait donc, à sa guise, manipuler ceux qui connaissait déjà l'homme.

Dix ans avaient passée depuis le jour où Shruikan avait été vaincu... Dix longues années à planifier sa revanche. Cependant, Alrick était introuvable; il était un véritable fantôme. Shruikan ne perdait cependant pas espoir de retrouver son ennemi et de le terrasser.

Après avoir médité une autre heure, Shruikan ouvrit les yeux sur le paysage paradisiaque qui s'offrait à lui. Un grand lac, à l'eau limpide, rougit par les rayons du soleil couchant, faisait miroité de magnifiques reflets orangés. Au delà du lac, une plaine à l'herbe longue s'étendait sur des lieues de distance, peuplée ici et là d'arbres feuillus aux feuilles jaunit par le début de l'automne. Au delà de cette plaine, on pouvait apercevoir une forêt dense ornée des même couleurs que les feuillus de la plaine. Le tout était embelli d'avantage par l'astre du jour se couchant au loin qui envoyait une lumière rouge feu.

Shruikan prit une grande respiration et se leva debout et fut encore surpris de voir à quel point il avait été chanceux de tomber sur Niran lorsqu'il a possédé un corps. Le corps du mercenaire faisait pas loin de deux mètres de haut et avait une musculature très imposante (que le dragon noir avait prit soin de conserver, d'ailleurs) ainsi qu'un visage plutôt séduisant. Le corps de l'homme, maintenant âgé de 30 ans, avait les yeux verts émeraudes, des yeux comme il était rare d'en voir.

Un vent plutôt violent commença alors à souffler, ce qui souleva les longs cheveux noirs du grand homme. Shruikan décida alors qu'il vallait mieux rentrer, car un nuage noir commençait à approcher d'Endalain.

***** 
 
 
Près de vingt minutes avaient passée depuis que le grand mercenaire avait quitté sa colline de méditation. Il avait parcouru un peu plus de la moitié de la distance qu'il avait à faire, mais son instinct draconique sentait un danger à Endalain. Cet orage, qui obscurcissait le ciel à une vitesse alarmante et ces bourrasques de vents puissantes étaient d'origines magiques. Shruikan, en continuant sa route, se concentra pour détecter la source de la tempête. Sans pouvoir déterminer avec précision qui ou quoi avait déclencher cet orage magique, la source était en Endalain elle même.
Shruikan esquissa un sourire ; il était curieux de rencontrer le magicien capable d'un tel sort. Il pourrait certainement le tuer et lui voler quelques objets de grande valeur...

Le vent s'intensifia et la pluie s'ajouta à la pénible température. Le souffle de dame nature, combiné à ses larmes, rendait la route pavée de pierres rouges et blanches extrêmement glissante, si bien que Shruikan chutait pratiquement à toute les minutes.

Les bourrasques devinrent encore plus violentes une fois à une centaine de mètres d'Endalain. Les vents étaient d'une telle puissance que l'attache de la cape de Shruikan, qui la gardait fermée pour protéger son utilisateur au chaud, céda et le long tissu noir et rouge se souleva dans les airs et tirait vers l'arrière, ce qui compliquait encore plus la tâche du mercenaire. La pluie, qui était d'abord tiède, devint glacée et, sans la protection de sa cape, Shruikan ressentait ce froid glacial pénétrer dans sa chemise bleu foncée et ses pantalons noirs pour finalement lui donner des frissons.
 
«C'est officiel, je hais les sorciers, pensa Shruikan, furieux. Si je le trouve, il va avaler son grimoire, le vieux fou!»

Finalement, au bout d'un effort surhumain, le mercenaire atteignit les portes de la ville. Les gardes, qui le connaissaient bien maintenant, le laissèrent entrer sans trop poser de questions.

Les gardes d'Endalain étaient réputés pour leur loyauté et leur sens du devoir. Ces deux hommes d'armes, que le dragon noir réincarné en humain trouvait tout simplement idiot, restait dehors malgré une température qui inciterait même les plus téméraires à ne pas se risquer.
 
Le grand homme entra dans la ville dans laquelle régnait une noirceur quasi-totale. Les lanternes avaient été éteintes par les bourrasques de vents et la pluie, tout comme les torches des gardes qui faisaient leurs rondes. Seul les éclairs qui fusaient de temps à autre du ciel permettait aux gens normaux de se guider. Shruikan, lui, grâce à ses pouvoirs draconiques, pouvait voir facilement dans le noir et donc se guider sans trop de problèmes dans les rues de la gigantesque ville.

Hormis les gardes, personne n'osait mettre le nez dehors. Le silence était total, car à cause du vent puissant, on entendait que le souffle de la nature ; les bruits de pas étaient etouffés par le cri strident des éléments.

Shruikan avançait en se guidant à l'aide de sa vision nocture à travers les dédales de maisons et de magasins en briques rouges pour la plupart, marchant sur un trottoir pavé très glissant, quand il entendit soudainement quelqu'un crier à l'aide. Une jeune femme, à première vue.
Surpris, le mercenaire fouilla dans la mémoire de Niran pour savoir comment celui-ci réagirait et compris qu'il foncerait immédiatement sauver la femme. «L'idiot pourrait au moins prendre le temps de vérifier s'il serait récompensé.»

Shruikan se dirigea donc rapidement vers la provenance du cri et vit cinq bandits en train de battre une femme pour la dépouiller de ses biens. La pauvre femme, très petite et très mince, n'avait aucune chance face à ses assaillants. Le grand homme, qui arriva sur la scène, remarqua rapidement que la femme portait de très riches vêtements et de nombreux bijoux. «Finalement, pensa Shruikan, ça peut avoir ses avantages d'être un imbécile heureux.»

Le mercenaire poussa un rugissement de bête pour attirer l'attention des bandits qui délaissèrent leur victime qui semblait très amoindrie par ses blessures.
«T'es qui toi? Questionna le premier bandit.
-Je suis un mercenaire... qui n'approuve pas du tout votre manière de traiter les femmes, répondit Shruikan. Laissez la tranquille!
-Ou sinon quoi? Reprit un autre bandit. Tu vas nous tuer?»

Shruikan porta sa main à son dos et en sortit un pommeau munit d'une longue tige de fer large et épaisse, plutôt coupante. Il la déplia et elle forma une longue épée en fer, dont la lame faisait plus d'un mètre cinquante de long.


«Exactement, rétorqua le mercenaire avec un sourire amusé.
-Tu te crois fort? On va voir ça!»

L'un des bandits dégaina son épée courte et tenta de fracasser le crâne de Shruikan avec. Le mercenaire bloqua aisément le coup, décrivit un large moulinet avec son épée ce qui désarma son ennemi. Le bandit reçu ensuite un puissant coup de pied dans l'estomac ce qui le fit plier en deux et Shruikan l'acheva d'un coup d'épée sous le menton, qui trancha net la tête du bandit en deux.
Pendant que leur compagnon se faisait tué, les bandits en avaient profités pour entourer le mercenaire. Le combat semblait maintenant inévitable.
_________________
Derrière ce visage au regard glacial se cache un idéal. Et les idéaux sont à l'épreuve de tout, même des pires blessures. C'est pourquoi je ne serai jamais brisé et que jamais je n'abandonnerai.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 20 Juin - 19:06 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Sanctuaire Avenger Index du Forum -> Salle Privé de L'Ordre -> Partage de Duel Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com